rencontres et mariage

                     

 

 

                                                                مرحبا في موقع الشقفة 

RENCONTRES ET MARIAGE

موقع تعارف

clique ici

 

  موقع تعارف و زواج يولي اهميه كبيره للخصوصيه و المعلومات الشخصية ويعمل بكل جدية و صرامة في سياسة الحفاظ على المعلومات الخاصة بالاعضاء، نتمنى أن تستخدم الموقع بكل ثقة وامان ، وإذا كانت لديك أية اسئلة او استفسارات فأرسل لنا رسالة من خلال صفحة- اتصل بنا نصف الدين موقع تعارف و زواج يمنحك فرصة ايجاد شريك حياتك واكمال نصف دينك في حدود يتوجب عليك احترامها حتى يمكنك كعضو في موقعنا استعمال كل الميزات مع الإشارة إلى أن الموقع يخلي مسؤوليته تماماً من أي استخدام أوحتى نية في استخدام هذا الموقع لغير مما انشيءمن اجله ، عليك الالتزام بشروطه فلسفته وأهلاً بك كعضو الموقع يتميز بكونه اسلامي ومخصص للزواج الاسلامي وموجه لخدمة الافراد المسلمين في كل انحاء العالم , ومساعدتهم على اكمال نصف الدين . يتيح لكم فتح صفحة الدردشة مع الاعضاء بطريقة مباشرة وبسهولة وسرعة كبيرة , هذه الميزة تسمح لك بامكانية التواصل مع باقي الافراد في الموقع بكل بساطة , وبدون تعقيد ,ويمكنك حتى ارسال صور و ايكونات , خدمة الدردشة مجانية تماما http://www.nisfo.com .

 

 

اخر اخبار الشقفة

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

سكان السبت ولقراية بالشقفة يستنجدون بالسلطات المحلية لتفادي الكارثة بجيجل

 



وادي النيل يهدد السكان في حياتهم...ومياهه تجرف الأراضي ..والمزروعات ..وتلحق أضرارا بالفلاحين ..وإتساع مجرى الوادي يندر بكارثة كبرى في حالة تواصل الإضطراب الجوي ....فحتى المقبرة لم تنجو من الانزلاقات.......مياه الواد على بضعة امتار من سكنات المواطنين ...الدين يطالبون بتحقيق في قضية نهب الرمال من الوادي وبطريقة أدت الى هاته الكارثة .....فأين مشروع حماية المنطقة من أخطار فياضانات الواد...والسكان يطالبون بتدخل الوالي كما تظهره الصور للصديق حسين.؟؟؟؟ يومية الفجر
ياسين/ب

 

Écrit par MedSouilah

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Des décharges dans les lits de l'oued Ballota...

 

 

 

 

Voilà d'autres images choquantes de la commune de Chekfa, à Oued Ballota. Des cours d’eau qui sont agressés sans qu’on puisse mettre le holà aux pratiques qui polluent ou empiètent sur ces oueds qui relèvent du domaine public hydraulique naturel. Une véritable catastrophe échologique dans notre wilaya, au vu et au su des autorités de la daira et la commune. 

 

وادى بلوطة ببلدية الشقفة ولاية جيجل .. السكان يرمون نفاياتهم المنزلية بالواد لان ليس لديهم من يحمل عنهم هده المسؤولية ...

 

Écrit par MedSouilah           Photo: Abdelhak Krika

  ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

brillante saison pour l'ESC

 

 

 

C'est la grande fête à Chekfa, après sa brillante saison au football, et son accession au groupe régional 2. 

 

 

 

L'équipe de l'ESC, était connue pour son école, qui avait formé beaucoup de joueurs, à l'époque des Bouhali, les Djaafri, Boukadoum... Après la défaite de Sidi Maarouf à Djimla, et, la victoire obtenue de l'ESC face à Ziama "5-1", vendredi dernier, a permis aux jeunes de Chekfa d'obtenir les points qui lui permettront de terminer la saison, quoi qu'il arrive désormais, seul à la première place à une journée de la fin du championnat de wilaya.

 

Nous souhaitons aux jeunes de Chekfa une bonne chance dans l'avenir, c'est le moment de faire la fête et de célébrer l'accession...

  

  --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

La verveine de Chekfa, reine des tisanes

 


Encore et toujours très consommée en Algérie, la verveine a assurément encore plus de "veine" à Jijel où elle a trouvé un terrain de prédilection à Chekfa, sa culture y étant de plus en plus pratiquée malgré l'invasion de bourses tisanières "made in". Dans les cafés elle occupe le haut du podium au milieu des consommations les plus demandées, parvenant même à détrôner Sa Majesté le café noir et le tout récent breuvage en vogue, l'infusion de "zindjabil" (gingembre). Les amateurs de verveine, cultivée un peu partout et plus particulièrement dans la région de Chekfa (sud de Jijel), reconnaissent les vertus de cette infusion, de loin moins nocive que le café. Dans la wilaya de Jijel, réputée à la fois touristique et agricole, la culture de la verveine n'a rien perdu de son influence dans les circuits du commerce de gros et de détail. Selon des données locales, elle est pratiquée sur une superficie de 204 hectares contre 32 hectares il y a une décennie. Cette plante se retrouve même "propulsée" à Blida et à Boufarik, selon un jeune originaire de Chekfa qui a vécu dans les environs de la ville des Roses où se serait également généralisée cette plante aromatique. En effet, l'antique localité de Moulay Chekfa, commune à caractère rural située à environ 40 km de Jijel, reste à ce jour un "royaume" de la verveine, cultivée de père en fils pour perpétuer des traditions ancestrales. De nombreux citoyens de cette commune tirent leurs revenus de cette culture de plein champ qui ne demande pas de grands efforts mais beaucoup d'eau et d'engrais fertilisants, selon des agriculteurs de la région. Les prédateurs de cette plante, l'araignée et l'oïdium (sorte de champignon), notamment, provoquent certes des altérations mais elles sont corrigées par des traitements spécifiques, assure un agriculteur du coin. Lors de journées "Portes ouvertes sur l'emploi" qui viennent de s'achever à Jijel, des jeunes qui se sont lancés dans la production de verveine ont fait part de leur intérêt d'exploiter ce créneau qui leur procure de substantielles recettes. Une jeune demoiselle, ingénieur chimiste de formation, a même réussi la gageure de breveter sa marque déposée, ce qui permet d'écouler son produit dans plusieurs régions du pays. Grâce à cet exemple, favorisé par le dispositif mis en place par l'Etat pour encourager et favoriser la création de micro-entreprises, la verveine, produit naturel, "bio" par excellence, fait de plus en plus d'émules dans cette région bien arrosée et aux terres fertiles. Un autre producteur de la région, basé dans cette même petite localité de Chekfa, active dans la production et le conditionnement de cette plante aux vertus médicinales curatives, exportée déjà depuis les années 1950 vers la France voire jusqu'aux lointains Etats-Unis comme en témoignent des documents d'archives (factures, correspondances...). Ce jeune manager qui a hérité en 1987 cette activité de son père, s'enorgueillit d'être le "timonier" dans ce créneau. Les quatre hectares de terre qu'il exploite au lieu-dit "Souk" dans sa commune de résidence et consacrés à cette plante, rapportent gros: environ 100 quintaux de cette plante sont récoltés chaque année. Le premier choix donne deux récoltes par an et le deuxième choix trois récoltes, a-t-il précisé. La production est écoulée dans son intégralité par un commerçant qui la conditionne et la place sur le marché national.

 

 R.R. Le meghreb  12.03.2010

 -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Jijel: le developement a Chekfa 

 
La commune de Chekfa à vocation agro-pastorale, dont la population locale avoisine trente mille âmes, fait face à un certain nombre de problèmes liés au vécu quotidien de ses habitants. En effet, et en dépit de son statut de chef lieu de daïra, elle demeure dépourvue d'un certain nombre d'équipements publics dans plusieurs secteurs. En effet, et à défaut d'un bloc administratif abritant les services techniques, les subdivisions de la DSA, de l'hydraulique et ceux des travaux publics sont entassés dans les classes de l'ex-école primaire Boughrira Alloua qui menace ruine, selon l'expertise de CTC. 

Le secteur de l'éducation compte une dizaine d'école primaires à travers le différentes localités et hameaux, cinq CEM et deux lycées dont l'un se trouve dans un état lamentable. On apprend que la commune a bénéficié d'un nouveau lycée pour remplacer celui de Bouherine, situé en plein centre ville. Le secteur de la santé, quant à lui, compte une polyclinique et un certain nombre de salles de soins relevant de l'établissement public de santé de proximité dont le siège se trouve curieusement dans la commune de Ouled Asker. En dépit du déficit dont souffre cette polyclinique en matière d'équipements, le staff médical essaie d'assurer une bonne couverture sanitaire à la population locale. L'ouverture d'une maternité rurale semble être la préoccupation majeure des citoyens qui soutiennent qu'il faut mettre un terme au problème des évacuations des femmes enceintes avec les risques encouru,s notamment durant la nuit. Le visiteur de la dite commune sera frappé par l'état de vétusté des lieux : des commerces, avec des toitures en tuile rouge situés en pleine ville, dont l'existence remonte à l'époque coloniale risquent de s'effondrer à tout instant. Selon les citoyens avec qui nous avons discuté, la rénovation de ces commerces situés au chef-lieu de la dite commune bute sur le problème de l'indivision de l'héritage.
Concernant le cadre de vie des habitants, il convient de signaler que des efforts ont été consentis par les pouvoirs publics à travers la réalisation de certains programmes de logements locatifs et des opérations de réhabilitation de la cité Amirouche appelée communément Lassala. Cependant force est de constater que le problème des habitants de la cité de Boughten, jouxtant le siège de la sûreté de daïra, demeure toujours posé. Ladite cité est un amas d'habitations précaires. 

En dépit des engagements des services concernés pour la prise en charge de ce problème, la situation des habitants de Boughten, objet de certaines manoeuvres politiciennes, n'a pas changé d'un iota. La pénible situation de ladite cité, qualifiée par certains de la cité de la honte, résume, à elle seule la triste réalité. Le chômage concerne le quotidien d'une jeunesse désemparée : un grand nombre des jeunes ont quitté leur bourgade vers d'autres cieux plus cléments, notammentceux d'Alger et d'Annaba, à la recherche de postes d'emploi. Un gérant d'un café nous a affirmé que l'activité de son établissement a nettement baissé ces dernières années et que Chekfa est une vraie cité dortoir. A l'instar d'autres régions du pays, Chekfa a été fortement touchée par le processus de privatisation des entreprises publiques. Ceci a laissé plus d'un millier de travailleurs sur le carreau. 

Malgré la relance du secteur du bâtiment et des travaux publics, ces trois dernières années, il nous faut reconnaître que le chômage demeure un souci majeur pour les habitants de ladite commune fortement touchée par l'exode des habitants des régions montagneuses qui étaient, autrefois, par son agriculture de montagnes, une bouffée d'oxygène pour les ruraux. Beaucoup de ces derniers ont été contraints de déserter leurs douars, sous la menace terroriste, pour aller s'installer à Taher et Jijel. Le visiteur de cette commune, hantée selon certains par une malédiction, sera frappé par la misère qui règne dans ces lieux : des étals de fortune dressés, au centre de cet ancien village colonial, par des hommes d'un certain âge vendant des légumes et des fruits. Sur leur visage se lit une tristesse profonde.

 

                     Bouhali M. C.   Le Quotidien d´Oran    15/02/2009 

  ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

مكتب حركة السيارات بجيجل

 

يشتكي مواطنو ولاية جيجل من سوء المعاملة التي يلقونها من طرف الموظفين الإداريين

 

في مكتب حركة السيارات الوحيد على مستوى جميع الولاية التي يتعدى سكانها 800.000 نسمة

 

فهذا المكتب الوحيد لا يفتح أبوابه للمواطنين إلا ثلاثة ساعات يوميا و في خمسة أيام من الأسبوع فقط.

 

لذلك فإنك تجد الاكتظاظ به يوميا. و لا يمكنك أن تسوي وثائق مركبتك مهما كان نوعها إلا بشق الأنفس.

 

ثم هذه الأيام زاد هذا المكتب العجيب في الطنبور غنة جديدة فهو يفرض حتى على أصحاب السيارات الجديدة

 

المرور على مهندس المناجم لمعاينة السيارة.

 

source  jijel info

  ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

     

                       

Vous êtes le 144039ème visiteur