Mohamed Seddik Ben Yahia

 

        Mohamed Seddik Ben Yahia

    

 

Il est né le 30 janvier 1932 à Jijel. Durant la guerre d'Algérie, tout en étant jeune avocat, il prit une part active dans la lutte pour l'indépendence de l´Algerie. Il fût secrétaire général de la présidence du gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA) et membre de la délégation algérienne lors des négociations avec le gouvernement français à Évian en 1962. Il fit partie de la délégation algérienne aux pourparlers de Melun en 1961 avec Ahmed Boumendjel. Il fût chargé de présider la réunion du CNRA à Tripoli (Libye) en 1962. Après l'indépendance de son pays, il occupa le poste d'ambassadeur à Moscou et à Londres.

Il fut :
Ministre de l'Information de 1967 à 1971. C'est lui qui organisa le premier Festival panafricain en 1968.
Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique de 1971 à 1977.
Ministre des Finances de 1977 à 1979.
Ministre des Affaires Étrangères de 1979 à sa mort.

Mohammed Benyahia a été l'artisan de la libération en janvier 1981 des otages américains détenus en Iran après la révolution iranienne en 1979. En 1981, il a été victime, au Mali, d'un grave accident d'avion qui lui a causé d'importantes blessures et l'a obligé à un repos de plusieurs mois. Il était accompagné de son collaborateur Abdelwahab Abada, directeur des affaires africaines au Ministère des affaires étrangères (MAE), sorti vivant lui aussi de l'accident. Mais, il ne survivra pas à un autre accident d'avion survenu moins d'un an après, menant une mission de paix entre l'Iran et l'Irak alors en guerre. Mohammed Seddik Benyahia est mort au dessus de la frontière entre l'Iran et la Turquie en Mai 1982 et avec lui une délégation du MAE composée de 15 cadres, son avion ayant été abattu par un tir de missile dont l'Iran et l'Irak se rejettent la responsabilité.